programme de régénération

Bienvenus dans ce 1er programme de régénération, détox, nettoyage, purification du système immunitaire, de nos tendres intestins, de nos cellules, de notre sang !

J’ai trouvé plus agréable et simple et m’adresser à vous en vous tutoyant 🙂 J’espère que cela vous donnera plus de facilité, d’énergie, et de légèreté 🙂

Il s’agit ici de faire notre propre expérience pour trouver ce qui nous rend en bonne santé et ne pas connaître les résultats du mode alimentaire physiologique serait un bien grand dommage !!! En fait on nous en parle pas, on dit même  le contraire en médecine traditionnelle… mais qui est malade ? Celui qui mange de la viande, du pain, du fromage et des pâtes ? Ou celui qui mange des bananes ? Chacun devrait pouvoir répondre à cette question en aillant fait l’expérience des deux points de vue. Personnellement j’ai fait mon choix ainsi et je ne suis plus malade depuis que j’ai changé ce que je mangeais…

 

PROGRAMME DE BASE POUR LA TRANSITION VERS LA REGENERATION

Ce programme est général et ne prend par en compte l’individualité de chacun, mais c’est une bonne base à essayer et un bon pas pour commencer.

 

MATIN: la POTION

Le matin c’est la 1ere étape et la plus importante, un peu comme l’intro d’un film, tout découle d’elle donc on s’occupe surtout du « petit déjeuner » dans un 1er temps.

Petit à petit l’oiseau fait son nid 🙂 Ne t’interdis rien à partir du moment où tu fais les choses en conscience et que tu restes raisonnable !

Si tu es curieux de voir de grands changements, essaies d’oublier les stimulants qui fouettent notre dedans (café, thé, coca, soda, sucre blanc, la coke des enfants  … juste pour l’expérience 🙂

– Choisis une grande tasse style mug que tu aimes et mélange:

– Citron pressé x 1/2 ou 1/4 pour les sensibles

– psyllium x 1 cc (en bio shop)

– Miel entre 1 cc et 1 cs selon vous

– Eau tiède (eau dynamisée ou bénite si possible, cf le net)

Options
– option gingembre râpé ou en huile essentielle (que je conseille vivement car ça vous donnera la pêche du café/thé sans les effets néfastes)

– option huile essentielle de cannelle x 1 goutte

On boit tranquillement sa potion et si on a vraiment faim on choisit un ou des fruits frais ou secs qui nous donnent envie (ya le choix !) laisse toi guider, et après écoute ton corps 🙂 Qu’est ce qu’il dit, lui ?

Les fruits sont vraiment nos amis !!!

Le pain et le beurre… c’est de la colle à tapisserie …La confiture et le nutella…. de la cocaïne déguisée…

Quand on est en bonne santé, on a pas faim le matin car on assimile tout ce qu’on mange et la faim arrête de frapper à la porte et on laisse le corps éliminer ses
déchets…. Souvent on mange pour manger, pour combler un manque affectif ou une frustration, par habitude ou on confond faim et remontée acide du repas de la veille ou bien c’est qu’on assimile mal ou pas ce qu’on mange car les intestins sont sales et les nutriments ne passent pas …

Trouver la différence entre besoin du corps et pulsion émotionnelle ou du mental 🙂

Voir sur le net la liste des fruits et légumes de saison : iciemocion

 

Éviter de manger au saut du lit

Dans la mesure du possible, essaie de ne pas petit déjeuner avant d’avoir ta conscience sur son état réel, loin de l’emprise du stress, des habitudes, de ton ego qui voudra te faire peur. Le matin, notre corps subit une acrophase (pic maximal) de cortisol, qui provoque une résistance à la digestion et à l’assimilation qui lui permet de finir de vider ses poubelles, donc lui donner à manger vient casser son processus naturel et au final on garde encore ses poubelles dedans. L’idéal est de prendre du liquide, comme la potion ou de l’eau tiède en se levant, mais d’attendre le plus possible avant de prendre quelque chose de solide. Ainsi on pourra se détacher de nos habitudes et sentir en nous ce formidable processus de nettoyage qui nous permet de garder notre énergie ! Plutôt que de manger et de dépenser l’énergie qu’on vient d’avaler pour la digérer …

Sinon, rien ne t’empêche de prendre sur toi quelques fruits secs que tu mangeras quand tu sentiras la faim.

 

 

 

LE MIDI ET LE SOIRfruit_leg

L’idée est de se nourrir principalement de fruits et de légumes mais on ne va pas faire ça du jour au lendemain 🙂

Au début, essaie juste d’ajouter le plus de fruits et de légumes possibles, avec les fruits à part ou avant le reste, avant le cuit de grande préférence, sinon ils vont pourrir derrière et finir à la poubelle.

Et d’éviter gluten, produits laitiers et cadavres…bref éviter les aliments acidifiants comme le café, sucre, sel, tout ce qui est raffiné, transformé...

Manger le plus quotidiennement possible au moins un de ces « aliments nettoyants », crus : ail, oignon, gingembre, curcuma, poireau.

Eviter un max tout ce qui est acidifiant, il n’y a pas que l’alimentation à surveiller, il y a tout l’environnement, nos émotions, nos pensées, nos actes, notre langage, notre verbe à garder « alcalin », à garder équilibré. Cela implique d’avoir conscience du monde qui nous entoure et de ce qu’il se passe à l’intérieur de nous pour pouvoir adapter notre mode de vie. Quand on fait une transition alimentaire, il est nécessaire de couper momentanément avec l’entourage « toxique », celui qui génère une forme de stress.

 

 

 

POUR LES GOUTER, ENCAS, PTITS CREUX fruits-séchés-bienfaits-avantages-raisins-abricots-bananes-dattes-figues-pruneaux-amandes-noisette-noix-calories-antioxydants

Remplacez les vilains gâteaux industriels ou barres céréale (meme bio) par des aliments purs et simples: nos amis les fruits !melange-etudiant

– Fruits frais tout simplement dans une poche avec un sopalin et c’est facile à transporter et à jeter (pensez aux fameuses bananes pour changer des pommes)

– Fruits séchés (figues, dattes, bananes séchées , raisins secs etc…)

– Fruits secs / oléagineux : amande, noisette, cajou, noix, graines etc….à faire tremper si possible entre 20 min et la nuit

 

 

 

 

POUR LES REPAS

Se défaire de la croyance et de l’attachement aux céréales qui remplissent bien plus qu’elles nourrissent mais bon… commence par réduire
* Virer le méchant gluten de blé qui colle un max tes intestins: allez sur moins emplâtrant:

  • Quinoa
  •  Riz complet (bio) ou 1/2 complet – Quinoa – Sarrazin
  • Légumineuses trempées la nuit (pois chiche, lentilles corail ou verte)
    * avec une sauce poivron, sauce cajou, moutarde, avocat
    * sur un lit de verdure (bébé épinard, salade, persil, coriandre, menthe, roquette, du vert)

Et fais toi des assiettes qui donnent envie de 3/4 légumes pour 1/4 de céréales. Accompagnée d’une petite salade colorée et crue en entrée avec 2 ou 3 ingrédients dont une verdure si possible 🙂 Décores les d’herbes et de graines de tournesol tac ! Tu peux y glisser des pommes, figues, raisin sec, sauce citron, orange, mangue, miel, moutarde …

Autorise toi des « craquages » en conscience.

 

Limite un gros max le pauvre lait de vache & les produits laitiers: tu n’es pas un veau !Vaches go vegan

Remplace le par le lait ou crème de cajou, les purées d’amande, de sésame, avocat, huile de coco
et sinon va sur des plus petits animaux comme la brebis et la chèvre, des fromages crus et oublie
les type roqueforts, bleus aux champignons pas bons pour ton bidon, ton précieux biot, ta flore intestinale.
Lait pasteurisé = dysbiose , acidification massive et encrassement assuré donc grosse fatigue.
Les yaourt sont fermentés donc prédigérés, c’est moins pire que le lait, crème ou fromage…

 

Viande et cadavre:

591143-arton11570Réduire le plus possible car une alimentation à base de cadavres est catastrophique pour le corps
et l’élimination des déchets ne se fait pas bien, on devient vite une poubelle à manger de l’animal tous les jours. On en a presque pas besoin ou tellement peu par
rapport à vos besoins réels…. Certains n’en ont même pas besoin du tout car leur corps transforme ce qu’il faut et trouve les protéines dans les fruits et légumes qui en contiennent tous, mais c’est du cas par ça, tout le monde n’est pas aussi « libre », à toi de voir, de connaitre tes réels besoin… La surconsommation est tout aussi pire que les carences …. Si vous avez besoin d’en manger, essayer le cru type tartare/sashimi, carpaccio, viande séchée ou de la viande blanche cuit en douceur. Une portion de 100/150g est largement suffisante pour un adulte à hauteur d’une fois par semaine. Associer avec des légumes vapeur et pas de
céréales ou le moins possible car le mélange est vraiment une bombe pour les intestins, qui encrassés ne « sentent » rien.
Grosse acidification, antibiotiques et hormones de stress…de la bête si souvent tuer n’importe comment… donc une nourriture fort mal informée qui devient vite un poison…
Voir recette viande végétale (à venir). De temps en temps un peu de tofu aux herbes mais pas trop,
le soja c’est pas top car c’est un gros OGM, rare est le soja non trafiqué … en tamari c’est fermenté c’est différent.

* Limite un max ou oublie le café, seulement si t’es mega constipé(e), un petit serré..ok mais pas plein d’eau à l’américaine, qu’il soit court, à part. Car plus la caféine est diluée plus elle est concentrée dans le sang et c’est ça qui énerve, qui rend tendu et qui nous crame l’intérieur …. Le café est un médicament, un coup de fouet violent, un produit de luxe avec une belle addiction… comme les cigarettes, l’alcool … ce genre de produit qui nous rendent esclaves, sous l’emprise de l’hypnose collective…

* Prendre la potion citron toute la journée sans souci pour éviter le café/thé.
* Laper une goutte d’HE de menthe poivrée pour faire passer l’envie.

* remplacer le sucre blanc ou le roux raffiné qui vaut pas vraiment mieux par du miel, des dattes ou sirop d’agaveP1050461w

 

DESSERTS

La mousse au chocolat à toutes les sauces grâce à ton blender! En verrines, boulettes, mousse crémeuse, avec des morceaux de noix
dans le style brownie, en sauce choco pour tremper des fruits comme les fraises, bananes, poires, noisettes …

 

RAPPEL DE QUELQUES REGLES EN OR

– On fait du vivant avec du vivant, du mort avec du mort, tout ce qui est cuit hors vapeur douce est mort …. on est bien ce qu’on mange

– Libérer ses émotions et pensées négatives avant de manger (en bougeant son corps comme un enfant, en chantant, en gigotant)

– Poser sa conscience sur ce qu’on va manger, ce qu’on mange

– Bénir et remercier sa nourriture

– Ne manger que lorsqu’on a faim et ne pas se remplir à raz bord, manger lentement, ne pas parler la bouffe pleine (des gaz pas cool tu auras)

– Mastiquer correctement, macher pour de vrai, éviter de boire pt qu’on mange

– Ne pas confondre faim et pulsion de manger

– Eviter les mélanges de fous furieux (cf combinaison alimentaire)

– Manger les fruits en 1er ou à part

– Eviter de manger si l’on a une émotion forte, si l’on est fatigué ou quand on est malade

– Cultivez la patience, la gratitude, l’écoute de son corps, l’intuition, la bienveillance, la magie de s’améliorer, de changer, de sortir du conditionnement

– Couper avec le mensonge, la peur et la culpabilité, tout ce qui sonne négatif

– Retirer des placards les produits tentateurs ou transformés/raffinés, ou les mettre en bas.

– Profitez de ses détours et faiblesses pour observer les effets sur la digestion, le corps, l’esprit

– Ne s’imposer aucun rythme qui n’est pas le sien, y aller en douceur, progressivement pour ne pas se saboter en mettant la barre trop haut

– Ne pas en parler avec les sceptiques et ignorants, sourit  leurs et garde ton energie

– Ne pas se juger ou laisser en soi les émotions négatives quand on fait un détour, un écart, ya pas de souci ! Tu finiras bien par voir le résultat et quand tu auras fait le tour, tu n’auras plus envie ou si peu car tu n’auras plus de doutes ! Tu auras fait l’expérience avec ton corps et ton esprit, tu n’auras plus besoin de preuves 🙂

– Toujours accompagner ces choix de plaisir, même sur la nourriture toxique, ne jamais culpabiliser !

– Ecoute ton corps toujours plus, cette communication est si vaste et sans limite, alors profite de cette machine formidable qui est bien la tienne 🙂

 

7ArcLaPatience

 

 

Résumé des poisons majeurs:

– Gluten (blé, orge, avoine, seigle, épeautre, que l’on trouve dans le pain, les gâteaux, les biscuits, la béchamel, etc.), maïs (allergisant car agressif pour la membrane intestinale, sauf le maïs doux qui, lui, est physiologique)

– Produits laitiers de vache (lait, fromage, crème fraîche, beurre, fromage blanc, babeurre, petit lait, lactosérum, etc…

– Sel de cuisine (des vrais cailloux pour vos reins)

– Fritures, barbecue, les graisses cuites (du charbon, de l’inorganique dans leur pire état), chips, frites, tout ce qui est grillé

– Produits animaux

– Céréales à base de blé qui sont des vraies colles et d’une complexité folle à digérer (le blé n’est vraiment pas l’ami qu’on le prétend être) et les légumineuses à manger modérément (soja, pois chiches, lentilles, haricots secs, fèves, etc.)

– Sucres raffinés et concentrés (sucre blanc, sucre roux de canne, sucre complet, de blé, de maïs, et tout ce qui en contient, et les céréales)

– Café, thé, cacao cuit

– Alcools, cigarette

– Bonbons, gâteaux, glaces

– Médicaments

– Additifs alimentaires

– Aliments transformés en général, notamment ceux contenant des additifs comme l’aspartame (E951) et le glutamate monosodique (E621) qui sont un peu partout…
Ce sont des neurotoxiques sévères (qui nous grignotent de l’intérieur et empêchent la transmission d’information…résultat: le corps tente d’évacuer par le plus rapidement comme il peut, avec des
crise, pleurs, caprices, agressivité….bref tout ce que font les enfants à la perfection avant qu’on les brime, qu’on les punisse et qu’eux aussi, garde tout le toxique dedans, sous les tapis…). Ces aliments créent des inflammations, des déséquilibres notamment dans les intestins.

Bienvenus en Occident, dans la vie moderne, dans la suprématie de l’homme intellectuel qui se croit plus fort que la nature…obsédé par le pouvoir et l’argent… dont la nourriture toxique, nourriture  poubelle et les médicaments rapportent énormément, un business incroyable ! Mais rien n’est perdu, c’est en changeant soi même que le monde change, alors commençons par nous 🙂

Notre organisme appréciera d’arrêter petit à petit les produits toxiques et retrouvera son état d’équilibre que la plupart d’entre nous n’a jamais connu ou ne s’en souvient pas, accoutumé et résigné à croire qu’ils sont bien ainsi, ayant démissionné de leur santé, la remettant aux mains et à la faute des autres, de la science et de la médecine comme si nous étions incapable de prendre soin de nous…

Cela ne veut pas dire s’interdire tout et tout le temps !

Ca veut juste dire savoir que ces aliments sont loin d’être bons pour notre corps, après ils peuvent être une nourriture émotionnelle qui nous rappelle les bons moments de notre enfance etc, mais si ils sont consommés quotidiennement, c’est normal d’en subir les conséquences… Nous sommes juste dans une relation de cause à effet et les personnes qui refusent de voir que leur alimentation est une des causes majeures de leur mal être, se verront sans réponse concrète, avec souvent des traitements chimiques et examens qui ne mènent à rien, si ce n’est un arrêt momentané de leur état.. qui reviendra sous une forme ou une autre…avec un bonus d’encrassement supplémentaire certain. Nous ne sommes pas faits pour avaler des poisons et de la chimie aussi massivement.

Nous avons le choix, au moins de choix de faire notre expérience et nous n’allons pas mourir pour ne plus mettre dans notre corps tous ces produits le temps de sentir la différence …

La seule chose qui pourrait rendre l’expérience négative c’est notre peur, il est donc évident d’en prendre conscience,  de gérer et libérer ses peurs avant de se mettre en quête de changement.

Bon au pire, on les rencontrera sur le tas, dans le vif de nos actions et pour certaines personnes dominées par leur ego si fort, c’est un passage qui peut être révélateur et très bénéfique suite à quelques chutes .

La vraie question est : est on prêt à s’améliorer, à se sentir mieux ? Est on prêt à être pleinement vivant et heureux ?

Share Now

Related Post

'